On a besoin:

Une armée pacifique et unie qui croit en la valeur des petites choses. Des gens qui construisent l'histoire et qui ne se laissent pas emporter par les événements.

Des cœurs plus désarmés, dans un monde plein de guerres. Des âmes magnanimes dans une société intéressée.

Des esprits forts pour un siècle de médiocrité. Plus de travailleurs et moins de critiques.

Plus de citoyens qui disent: «Je vais essayer de faire quelque chose», et moins qui se contentent de: «C'est impossible».

Un plus grand nombre d'audacieux qui plongent au fond du problème pour le résoudre et un plus petit nombre de fatalistes se sont installés dans l'omission.

Plus d'amis pour retrousser leurs manches avec nous, et moins dévastateur pour ne signaler que des défauts.

Plus de gens qui stockent de l'espoir et moins frustrés qui portent des tonnes de découragement.

Plus de personnalités qui persévèrent et moins de collègues qui commencent et ne terminent jamais. Des visages plus souriants et des fronts moins nuageux.

Plus de compagnons bien établis dans la réalité et moins de rêveurs en attente d'illusions passagères.

Il nous faut de toute urgence, sans faute: un monde entre des mains bienfaisantes et éclairant le pessimisme de la foule. Un match en main ... petit, mais tellement important! Petit, insignifiant, mais comme il éclaire en dissipant les ténèbres!

Auteur inconnu

La liste des «besoins» est vraiment intéressante. Le plus gros problème est que nous sommes nombreux à faire des listes similaires à celle-ci, à la recherche de Dieu et d'autres pour aider à combler le vide que nous exposons, alors qu'en réalité nous devrions nous ouvrir aux possibilités d'être la réponse au «nécessaire» de tant de gens. d'autres autour de nous.
Dieu en nous est l'espoir du changement et de la bénédiction - non seulement pour nous-mêmes - mais pour les autres.
Osons être des instruments de bénédiction entre les mains du Seigneur.
Allez-y et que Dieu continue de vous bénir.

Raúl Irigoyen
La pensée de l'aumônier