Et je vous redonnerai les années que le homard a mangées. Joel 2:25.

En effet, ces années perdues qui nous font gémir nous seront restituées. Dieu est assez riche en grâce pour rendre les années de vie restantes si fructueuses pour son service, comme les années de notre inconversion, que nous pleurons de larmes de pénitence à cause de sa stérilité.

Aujourd'hui, nous considérons comme un terrible fléau les sauterelles de l'apostasie, de la mondanité et de la tiédeur. J'aurais aimé qu'ils ne nous aient jamais approchés! Mais le Seigneur de la miséricorde les a chassés, et maintenant nous sommes pleins de zèle pour le servir. Béni soit son saint nom !; nous pouvons récolter une telle récolte de biens spirituels que notre stérilité passée sera oubliée. 

Par la grâce du Seigneur, nous pouvons profiter de notre expérience amère et l'utiliser pour avertir les autres. En raison de notre insuffisance passée, nous nous enracinons plus profondément dans l'humilité, dans la dépendance enfantine. La vigilance et la circonspection que nous avons acquises nous aident à rattraper le temps perdu avec plus de sécurité. Les années perdues, par un miracle d'amour, peuvent nous être restituées. N'est-ce pas une grâce extraordinaire pour la reconnaissance de votre faiblesse?

Aujourd'hui, la promesse divine est qu'il nous rendra ce que le homard a mangé. Dieu est le Dieu des miracles.

Seigneur, aide-nous de ta grâce! Aidez-nous à voir votre puissance miraculeuse en action et dépendez complètement de vous. Amen.

Charles Spurgeon.
Carnet de chèques de la Banque de La Fe.