Avez-vous peur du succès ou de l'échec? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous n'obteniez pas ce que vous aviez l'intention de faire? Vous vous êtes sûrement demandé et le plus probable est que vous n'essaierez plus.

Définissons la peur du succès: la peur de mettre fin à une certaine dépendance, envers quelque chose ou envers quelqu'un. Le mot succès est associé au fait de quitter, d'atteindre, de mettre fin et de mettre fin à la dépendance à quoi que ce soit. Par exemple, beaucoup ont peur de sortir de la pauvreté ou ont peur de mettre fin à une relation où ils sont maltraités ou maltraités par peur d'être laissés seuls, et donc beaucoup ont peur de l'avenir, ne prenant pas les mesures qu'ils doivent prendre, espérant que les conditions sont parfaits, c'est ce que l'on définirait comme la peur de l'échec.

Qui veut échouer? Sûrement aucun, nous voulons tous réussir. Parfois, dans la vie, pour réussir, nous devons nous donner la permission d'échouer. Nous pouvons tirer plusieurs leçons de l'échec, mais la principale est la suivante: nous apprenons comment ne pas procéder de cette façon.

Il faut savoir que nous devons l'invention de l'ampoule électrique à Thomas A. Edison, parce qu'il nous a «donné» de la lumière, il nous a permis d'avoir de la lumière partout, que nous pouvions voir ce message sur Internet… et parce que dans sa vie Il n'a pas perdu une seconde pour inventer la lampe qui nous fournit un éclairage artificiel. Il a échoué 2000 fois et il a dit: "Je n'ai pas échoué une seule fois, ce n'est qu'un projet de 2000 étapes."

Je veux vous aider en vous posant quelques questions: Pouvez-vous voir clairement ce qui vous empêche de réaliser ce que vous avez décidé de faire? Voulez-vous vraiment y parvenir? Pouvez-vous imaginer ce que ce serait une fois accompli? Que feriez-vous si vous n'aviez pas peur? Je vous encourage à m'écrire.

C'est le moment de réfléchir et je voudrais vous poser une question de la plus haute importance, car la question qui suit naturellement est: comment vous sentiriez-vous une fois que vous avez atteint vos objectifs ou réalisé vos rêves? C'est à vous de voir à quoi ressemblerait votre vie si vous atteigniez vos objectifs.

Saviez-vous que l'une des raisons pour lesquelles nous ne réalisons pas nos rêves est le sabotage que nous faisons nous-mêmes.

Vous savez que lorsque Dieu vous a créé, Il a dit: "Faisons de l'être humain à notre image et ressemblance" Genèse 1:26 (NIV) Dieu a déposé Son esprit en vous et cet esprit est le vainqueur.

Certaines personnes disent vouloir réussir dans la vie et réussir, mais en même temps nous voyons comment elles sabotent leurs propres projets de bien des manières, par la procrastination, ne pas avoir le temps ou ne pas avoir les ressources, bref, des limites se créent, les limites sont dans ton esprit. D'autres personnes commencent à faire les pas et quand les choses ne se passent pas comme elles l'entendent, on entend la fameuse phrase: «l'important est que j'essaye» et elles restent là. L'essayer ne suffit pas, vous devez changer votre attitude face à la vie, il est temps que vous vous engagiez dans vos rêves, que vous puissiez les générer.

Vous avez tout ce dont vous avez besoin: vous avez Dieu, vous avez la vie, vous avez des dons, des talents, des expériences, de la beauté et surtout le désir d'aller de l'avant, ne vous sabotez pas, ne rejetez pas l'opportunité que vous avez d'apprendre. Ce n'est pas parce que vous échouez que vous êtes un échec. L'échec n'est pas votre identité, votre véritable identité est que vous êtes ce que Dieu dit que vous êtes, vous êtes créé par Dieu pour de grandes choses.

Je vous invite à abandonner vos peurs: la peur de grandir, la peur de changer, la peur de l'insécurité, la peur de la solitude, la peur de l'envie, la peur de ce qu'ils vont dire, la peur de réussir, la peur de perdre Tant de peurs t'ont laissé paralysé L'appel que je vous lance aujourd'hui est que vous puissiez vous approprier ce mot:

Parce que Dieu ne nous a pas donné un esprit de lâcheté, mais de puissance, d'amour et de maîtrise de soi. 2 Timothée 1: 7 (NASB)

Souvenez-vous de ce qui suit: vous ne gagnez pas à vous regretter, vous ne gagnez pas à vous plaindre, vous ne gagnez pas à dire que je ne suis pas capable, je ne peux pas, je n'ai pas, pauvre moi, la vie a été cruelle envers moi, personne ne m'aime, vous ne gagnez pas à être victime, absolument rien vous gagnez avec ce genre de pensée défaitiste. Changez vos pensées, transformez-les en victoire, commencez par regarder vos forces et vos dons, vos capacités, quelles sont les expériences que vous avez vécues? Comment utiliserez-vous ces expériences pour réaliser vos rêves? En quoi es tu bon?

Ce que Dieu vous a donné est que vous pouvez utiliser, afin que vous puissiez bien vivre et aider les autres à vivre pleinement la vie. Écrivez-moi et parlez-moi de vos rêves et de la manière dont nous pouvons vous aider.

Seigneur, apprends-nous à abandonner les peurs et à voir tout ce que tu peux faire dans ma vie.

Dans l'amour et le leadership,

Pedro Sifontes
Conférencier et formateur en leadership et coaching. Fondateur et directeur du Center for Creative Leadership. Pasteur du Centre International de la Famille Las Buenas Nuevas, Panama.
Contact: [email protected]